Le 7 avril 2021, l'OISA a organisé la première réunion virtuelle du Centre d'excellence (CE) pour le groupe I d'Asie pour le blé en Turquie afin d'explorer les pratiques et technologies modernes de sélection du blé et de promouvoir la coopération internationale dans le domaine de la recherche sur le blé.

La réunion fait suite au plan d'action de l'OCI pour le développement des produits de base stratégiques, approuvé par la deuxième assemblée générale à Djeddah en 2019. Cette réunion visait à évaluer l'état actuel de la production de blé dans les États membres, à donner un aperçu des pratiques internationales et des recherches de pointe, et à discuter de l'amélioration et de la conservation des variétés de blé.

Le Centre d'excellence pour l'Asie Groupe I a été créé au sein de l'Institut central de recherche sur les cultures de plein champ du ministère de l'Agriculture et des Forêts de la République de Turquie. Outre la Turquie, ce groupe comprend le Pakistan, l'Indonésie, la Malaisie, Brunei, le Bangladesh et les Maldives.

La réunion du Centre d'excellence pour le blé du Groupe I d'Asie a été ouverte par le discours liminaire de S.E. l'Ambassadeur Askar Musinov, assistant du Secrétaire général de l'OCI pour la science et la technologie. Il a exprimé sa confiance dans le fait que la plateforme du Centre d'Excellence serait inestimable pour le travail en cours de l'OCI pour soutenir le développement durable de l'agriculture. Pour assurer le succès du CE, il a proposé de créer un plan d'action concret et une feuille de route.

Le Dr Ismail Abdelhamid a parlé au nom du directeur général de l'OISA des attentes élevées de l'OISA en matière de développement du blé, car il peut être crucial pour atteindre les objectifs mondiaux d'éradication de la faim.

S.E. Dr Nevzat Birişik, directeur général de la Direction générale de la recherche et des politiques agricoles (TAGEM) a déclaré que la Turquie est l'un des plus grands partenaires des programmes de sélection et de développement du blé dans le monde, et qu'elle est honorée d'accueillir cet événement important.

S.E. M. Ahmet Volkan Güngören, directeur adjoint de la direction générale de l'Union européenne et des relations étrangères (DG for EUFR), et membre du conseil d'administration de l'OISA, a exprimé l'espoir que la réunion renforcera la coopération dans le monde islamique. 

La session technique a commencé par une analyse de l'état actuel de la production de blé et de l'approche scientifique du développement du blé dans les États membres.

Le Dr Shahlo Atabaeva, manager  de programme de l'OISA, a commencé la session en donnant un bref aperçu de la production de blé et de ses perspectives d'avenir dans les pays de l'OCI.

Le Dr Ayten Salantur, Directeur Général de l'Institut central de recherche sur les cultures de plein champ, a présenté le point de vue de la Turquie sur les pratiques et technologies modernes de sélection du blé.

Le Dr Muhammad Azeem Khan, Président du Pakistan Agricultural Research Council (PARC), a présenté différents aspects de la production et du développement de la culture du blé au Pakistan.

Le Dr Md. Abu Zaman Sarker, Directeur de l'Institut de recherche sur le blé et le maïs du Bangladesh (BWMRI) a abordé l'amélioration du blé au Bangladesh, ses problèmes actuels et ses perspectives.

Timur Savin, expert international du Centre national de recherche et d'éducation agraire du Kazakhstan (NASEC) a présenté les recherche de l'institution et ses méthodes de recherche.

Mme Sevinj Mammadova, professeur associé de l'Institut de recherche sur l'élevage des cultures d'Azerbaïdjan, a fait une présentation sur l'état actuel de la sélection du blé en Azerbaïdjan.

La deuxième session a été consacrée à la discussion des pratiques internationales et des recherches innovantes dans le domaine du développement du blé.

Le Dr Mesut KESER, directeur national du Centre international de recherche agricole dans les zones sèches (ICARDA), a présenté les recherches menées par le centre sur le blé et les processus de développement du matériel génétique, ainsi que leur impact sur les moyens de subsistance des communautés rurales.

Mme Beyhan Akin du Centre international pour l'amélioration du maïs et du blé (CIMMYT) a montré l'impact du travail du CIMMYT dans le monde.

Le Dr Mohamad Shahid, du Centre international d'agriculture biosaline (CIAB), a retracé l'histoire des explorations botaniques et de la culture des variétés de blé aux Émirats Arabes Unis.

La dernière présentation a été faite par M. Kassym Mukanov, directeur général adjoint du Centre national de biotechnologie du Kazakhstan (CNB) ; il a fait part des activités du centre en biotechnologie et de recherche sur les variétés de blé au Kazakhstan.

Après les discussions, le Dr Ismail Abdel Hamid, directeur des programmes et des projets de l'OISA, a conclu l'événement et a compilé les recommandations des institutions participantes sur les travaux futurs.

La réunion a été suivie par les représentants des ministères de l'agriculture et des centres de recherche des pays membres de l'OCI, des institutions de l'OCI et des organisations internationales. 






L’information fournie par l’Organisation Islamique pour la Sécurité Alimentaire («OISA») sur iofs.org.kz (le «Site») est fournie à des fins d’information générale seulement. OISA est une organisation internationale à but non-lucratif et toutes les informations sur le Site sont fournies de bonne foi, sans aucune intention de commercialiser, de réaliser des bénéfices ou d’exploiter autrement tout contenu. Toute utilisation commerciale, y compris, mais sans s'y limiter, la revente, la facturation de l'accès, la redistribution, ou pour des travaux dérivés tels que des traductions non-officielles basées sur ces documents, ne sont pas autorisées. Tous les messages, publications, textes et toutes les autres formes d'information sur le site appartiennent aux auteurs et les références sont liées entre elles.

En aucun cas, l'OISA ne peut être tenu responsable des pertes ou des dommages de toute nature résultant de l'utilisation du site.