Coronavirus : la Banque Islamique de Développement met en place une facilité de soutien de 730 millions de dollars des E-U. pour les pays membres

18 mars 2020

Un logo gravé du Groupe de la Banque islamique de développement est vu à la porte de la banque à Djeddah, en Arabie Saoudite, le 31 mai 2018. REUTERS/Reem Baeshen

L'installation étendra le financement aux secteurs public et privé afin de minimiser la propagation du virus.

Par l'écrivain de ZAWYA

Pour aider les pays membres à la suite de la propagation rapide du coronavirus, le Groupe de la Banque islamique de développement (BIsD) met en place un mécanisme spécial de préparation stratégique et de réponse d'une valeur de 730 millions de dollars des E-U. pour atténuer l'impact sanitaire et socioéconomique négatif de la pandémie, qui continue de se propager à l'échelle mondiale.

Sur son site Web, la BIsD a indiqué que cela comprendrait 280 millions de dollars des E-U. de la banque et du Fonds de solidarité islamique pour le développement en faveur de projets et programmes souverains, 300 millions de dollars des E-U. de la Société islamique de financement du commerce international (ITFC) pour le financement du commerce et 150 millions de dollars des E-U. de l'Assurance des investissements et des crédits à l'exportation (ICIEC) pour la couverture d'assurance.

La facilité étendra le financement aux secteurs public et privé afin de minimiser la propagation et l'impact de la pandémie dans les pays membres de la BIsD et de renforcer leur résilience. Le financement sera étendu sous forme de subventions, de ressources concessionnelles, de financement du commerce, de prêts au secteur privé et d'une couverture d'assurance politique et contre les risques, indique le communiqué.
La BIsD déploiera tous les instruments de financement disponibles pour acheminer les fonds de manière accélérée afin de soutenir ses pays membres.
« Le financement du SPRF ciblera des interventions qui se concentrent sur la préparation aux situations d'urgence et la réponse à endiguer et limiter la propagation du COVID-19, minimiser l'impact socio-économique de la pandémie, en particulier sur les pauvres, et renforcer la résilience des pays Membres face aux flambées épidémiques et les pandémies », a déclaré la Banque islamique de développement.
L'installation soutiendra le renforcement des systèmes de santé, le financement des plans nationaux de préparation et de riposte aux épidémies, la sensibilisation et l'éducation de la communauté, la surveillance des maladies, la collecte et l'analyse des données, la fourniture durable de services sociaux essentiels, la fourniture de filets de sécurité sociale et soutiendra les activités du secteur privé , a-t-il noté.

Le Groupe de la BIsD investira également dans la recherche et le développement et fournira une assistance technique pour la prévention et la maîtrise de la pandémie. En outre, la Banque utilisera son programme de liaison inversée pour partager les enseignements, les meilleures pratiques et l'expertise technique en matière de réponse et de gestion des autres pays membres.
(Écrivé par Seban Scaria, editing by Daniel Luiz)
(seban.scaria@refinitiv.com)

#ISLAMICFINANCE #CORONAVIRUSOUTBREAK #FINANCIALSERVICES #BANKING

Avertissement : Cet article est fourni à titre informatif uniquement. Le contenu ne fournit pas de conseils ou d'opinions fiscales, juridiques ou d'investissement concernant la pertinence, la valeur ou la rentabilité d'un titre, d'un portefeuille ou d'une stratégie d'investissement particulier. Lisez notre politique de non-responsabilité complète ici
© ZAWYA 202

Source: https://www.zawya.com/mena/en/business/story/Coronavirus_Islamic_Development_Bank_sets_up_730mln_support_facility_for_member_countries-ZAWYA20200317090050/


L’information fournie par l’Organisation Islamique pour la Sécurité Alimentaire («OISA») sur iofs.org.kz (le «Site») est fournie à des fins d’information générale seulement. OISA est une organisation internationale à but non-lucratif et toutes les informations sur le Site sont fournies de bonne foi, sans aucune intention de commercialiser, de réaliser des bénéfices ou d’exploiter autrement tout contenu. Toute utilisation commerciale, y compris, mais sans s'y limiter, la revente, la facturation de l'accès, la redistribution, ou pour des travaux dérivés tels que des traductions non-officielles basées sur ces documents, ne sont pas autorisées. Tous les messages, publications, textes et toutes les autres formes d'information sur le site appartiennent aux auteurs et les références sont liées entre elles.

En aucun cas, l'OISA ne peut être tenu responsable des pertes ou des dommages de toute nature résultant de l'utilisation du site.