Rencontre avec S.E. M. Sadhan Chandra Majumder, Ministre de l'Alimentation de la République populaire du Bangladesh

20 février 2020

Le 19 février 2020, Dacca, République populaire du Bangladesh.
S.E. M. Yerlan Baidaulet, Directeur Général de l'OISA, a rencontré S.E. M. Sadhan Chandra Majumder Ministre de l'Alimentation de la République populaire du Bangladesh, lors de sa mission à Dacca le 19 février 2020.

Le Directeur Général de l'OISA a hautement apprécié cette visite de courtoisie et a souligné le rôle important du estimé ministère dans l'opérationnalisation de l'OISA. Le Bangladesh est membre du Conseil Exécutif qui fait preuve d'un engagement notable et actif dans la mise en œuvre des programmes de l'OISA. Le Directeur Général a informé le Ministre des récentes mises à jour des programmes et s'est réjoui de l'énorme soutien de la partie bangladaise.

Selon les responsables bangladais, les principaux domaines par lesquels le Bangladesh pourrait contribuer à la sécurité alimentaire dans l'ensemble de la Oummah sont la culture du riz et la création d'un centre d'excellence pour le développement de la production de riz. Grâce à ces mécanismes, le Bangladesh peut partager ses connaissances et faciliter le renforcement des capacités entre les autres États membres qui cultivent également du riz.

Le Dr. Mosammat Nazmanar Khanum, Secrétaire du Ministère de l'Alimentation, a aimablement présenté les fonctionnaires du Ministère, et ces derniers ont partagé leurs vues sur les programmes de l'OISA. Les responsables du ministère ont expliqué qu'ils travaillent en étroite collaboration avec un large éventail d'organisations internationales sur des programmes s'inscrivant dans les objectifs de développement durable. Ayant classé le 4ème dans la production halieutique et le 3ème dans la production de légumes dans les pays de l'OCI, le Bangladesh a une perspective très brillante pour devenir l'un des moteurs des exportations alimentaires. Le riz est connu pour être un aliment de base avec un niveau d'excédent élevé. En outre, le Bangladesh se félicite de l'idée de créer un centre d'excellence dans la zone de développement du riz.

En outre, les responsables ont partagé deux présentations sur l'ensemble du système de sécurité alimentaire au Bangladesh, des copies de documents stratégiques et des connaissances sur l'institutionnalisation du système alimentaire national.

Le système de sécurité alimentaire au Bangladesh est régi par plusieurs institutions qui reflètent la nature multidimensionnelle de la sécurité alimentaire, y compris des disciplines telles que l'agriculture, le développement rural, les affaires des femmes et des enfants, la santé, les finances, le commerce et la gestion des catastrophes. Le Premier ministre du Bangladesh a donné la priorité aux questions de sécurité alimentaire et a chargé d'élaborer des plans de sécurité alimentaire complexes. Pour le moment, l'État a élaboré et lancé avec succès la politique alimentaire nationale, le plan d'action national pour la politique alimentaire et le plan d'investissement national du Bangladesh. L'État a également mis en place les autorités de décision suivantes.

1. Le Comité de planification et de suivi alimentaire est un comité au niveau du Cabinet qui assure le leadership général et supervise la formulation des politiques de sécurité alimentaire.

2. Le Groupe de travail sur la politique alimentaire est un mécanisme de coordination interministériel qui facilite la participation intersectorielle à la mise en œuvre de la politique alimentaire nationale et de son plan d'action associé.

3. L'Unité de planification et de suivi alimentaires est une unité gouvernementale relevant du Ministère de l'alimentation qui fait office de secrétariat du Comité de suivi des politiques alimentaires.

Le Ministère de l'alimentation gère divers aspects de la sécurité alimentaire en s'appuyant sur des piliers bien connus de la disponibilité, de l'abordabilité, de l'accessibilité et de l'utilisation.

Actuellement, le ministère de l'Alimentation s'attaque aux problèmes nutritionnels en augmentant l'offre de produits riches en calories et enrichis en vitamines. Le Secrétariat de l'OISA étudierait la possibilité de créer des programmes de liaison inversée, où le Bangladesh pourrait partager ses connaissances sur les programmes avancés.

Les parties ont abordé les questions intergouvernementales entre le Kazakhstan et le Bangladesh, et le Directeur Général envisage le fort potentiel des relations bilatérales sur le commerce agroalimentaire.

En tant qu'accord final, l'OISA et le Ministère de l'Alimentation ont échangé des souvenirs et ont convenu que le Bangladesh soutiendrait tous les programmes et continuerait de travailler en étroite collaboration avec le Secrétariat de l'OISA sur les programmes alimentaires. Le Directeur Général a invité l'Honorable Ministre à se rendre au Kazakhstan pour discuter des détails de la coopération et se rendre au siège de l'OISA dans un avenir proche.


L’information fournie par l’Organisation Islamique pour la Sécurité Alimentaire («OISA») sur iofs.org.kz (le «Site») est fournie à des fins d’information générale seulement. OISA est une organisation internationale à but non-lucratif et toutes les informations sur le Site sont fournies de bonne foi, sans aucune intention de commercialiser, de réaliser des bénéfices ou d’exploiter autrement tout contenu. Toute utilisation commerciale, y compris, mais sans s'y limiter, la revente, la facturation de l'accès, la redistribution, ou pour des travaux dérivés tels que des traductions non-officielles basées sur ces documents, ne sont pas autorisées. Tous les messages, publications, textes et toutes les autres formes d'information sur le site appartiennent aux auteurs et les références sont liées entre elles.

En aucun cas, l'OISA ne peut être tenu responsable des pertes ou des dommages de toute nature résultant de l'utilisation du site.